Nouveau numéro de « Carnet d’Europe »

Spécial migration en hommage à Alain MALÉGARIE
N° 2021/05/121 du 6 décembre

A retrouver sur le site ou en cliquant ici

« L’édito d’Alain REGUILLON : Alain MALEGARIE s’en est allé !
Bien triste fin d’année que 2021. Alain Malégarie, nous a quitté le 19 novembre, emporté par un
cancer foudroyant. Nous étions nombreux aux côtés de son épouse, Audrey Soria, le samedi
27novembre pour un dernier hommage, pour un ultime adieu.
Européen convaincu et fortement engagé, Alain était curieux de tout. Il suivait avec passion
l’actualité nationale, européenne et internationale. Cela lui donnait un recul et une vision qui
enrichissait ses analyses toujours nourries de propositions pertinentes, audacieuses et raisonnables à la
fois.
Depuis 2008, il aura rendu cette lettre d’actualité européenne riche d’une diversité d’articles qu’il
complétait utilement en tenant un blog aux propos réalistes, décapants et forts utiles à la
compréhension du monde et de l’Union européenne. Ses articles comme ses interventions -toujours
émaillées d’anecdotes- sont une somme importante de propositions dont la plupart resteront encore
longtemps d’actualité.
Lors de confrontations, quelquefois rudes, il ne se dépâtissait jamais de sa courtoisie naturelle et ses
réponses justes, directes, argumentées, désarçonnant la plupart de ses contradicteurs.
Notre coopération, outre cette lettre d’actualité, nous a permis d’écrire un livre sur l’euro en 2012,
d’animer de nombreuses conférences-débats, de participer à des émissions de radio ou encore
d’écrire des livrets thématiques dont le prochain portera sur la politique de voisinage de l’Union
européenne, livret au sein duquel il signe un article écrit juste avant l’été.
Pendant plusieurs années, il est intervenu très régulièrement sur les ondes de Radio Chrétienne de
France (RCF) et sur Radio Lyon pour des chroniques traitant de multiples sujets intéressants les
politiques européennes. Au printemps, il participait encore à une émission de radio BLV à Valence ;
c’était un infatigable ambassadeur de l’Europe !
Ceci étant, il était lucide sur les manquements, sur les insuffisances de cette construction dont il avait
directement accompagné l’une des phases cruciales de son intégration : l’avènement de la
monnaie unique. Membre du comité national de l’euro que présidait le ministre des finances de
l’époque, Laurent Fabius, et directeur de l’Institut de l’euro qui avait son siège à Lyon, il a parcouru la
région et la France durant de longs mois pour expliquer l’importance de cette avancée majeure
pour la construction européenne et l’intérêt des Européens.
Si l’Union européenne l’intéressait au plus haut point, il était sévère sur ses manquements. L’humain le
concernait. C’est pourquoi il suivait avec agacement, voire révolte, le peu de cohésion européenne
envers les migrants. Il dénonçait à de maintes reprises la scandaleuse façon dont ils étaient traités par
les Etats membres et le peu de moyens que mettait l’Union pour assurer le développent des pays
d’origine ; il fustigeait les complaisances envers des dictatures qui entretenaient guerre, insécurité,
sous-développement et poussaient leur population à fuir la peur autant que la misère.
Devant les drames récents de la Manche et de la frontière polono-biélorusse, Alain n’aurait pas
manqué de fustiger les institutions européennes, les Etats membres, la criminalité de la Biélorussie, la
responsabilité conjointe de la Russie et l’inhumanité de la Pologne.
Ce dernier numéro de l’année est donc l’occasion de lui rendre hommage en reprenant certains de
ses articles traitant des migrations depuis 2017 et en consacrant un numéro spécial à cette question
sensible.
Sa présence, sa bonne humeur, ses bons mots, sa plume et sa verve nous manque déjà ! (…) »

Maison de l'Europe/EUROPE DIRECT Drôme Ardèche :
06 99 61 26 07 ; europedirect@maisoneurope2607.eu

        

Maison des Européens Lyon/EUROPE DIRECT Lyon Métropole :
04 72 07 88 88 / 06 48 55 79 90
contact@mde-lyon.eu / europedirect@mde-lyon.eu

         


Les labels   et  portés par