Le bilan pour la présidence française du Conseil de l’UE ?

Les journées pour l’interconnexion en Europe – anciennement connues sous le nom de journées RTE-T – on réunit des hommes politiques, des représentants de l’industrie et la Commission européenne pour discuter des transports et de la mobilité, et de leur rôle dans la réalisation des objectifs ambitieux définis dans le pacte vert de l’UE.

Les conséquences de l’invasion non provoquée et illégale de l’Ukraine par la Russie étaient à l’ordre du jour : les impacts immédiats sur les transports, mais aussi des objectifs à long terme tels que le renforcement des liens avec les pays voisins.

2022 est une année cruciale pour le réseau transeuropéen de transport (RTE-T). L’année dernière, la Commission a proposé de réviser le règlement RTE-T de l’UE, en introduisant de nouveaux corridors de transport européens et en améliorant les connexions entre les villes, les citoyens et les entreprises.

Le programme était ambitieux. Mais il n’avait pas prédit l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février. Un événement qui a profondément changé la donne et poussé la France à recalibrer ses actions à la tête du Conseil de l’UE… sans pour autant abandonner les priorités présentées en décembre dernier.

La présidence française du Conseil (PFUE), initiée le 1er janvier et qui s’achève ce 30 juin, a relevé le défi de suivre ses priorités, malgré les circonstances. Parmi elles figurait le numérique, et en particulier la conclusion du Digital Services Act (DSA) et du Digital Markets Act (DMA), deux grands textes destinés à mieux encadrer le secteur.

Pour le volet environnemental, la France souhaitait notamment parvenir à un accord européen sur le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières, une sorte de “taxe carbone” sur les importations de produits issus de pays hors UE. L’Europe sociale était également prioritaire, avec par exemple le projet de directive sur les salaires minimums, qui vise à favoriser leur convergence entre Etats membres.

Voici pour le tour d’horizon de ce que la présidence française a contribué à achever et des dossiers que la République tchèque, lui succédant pour six mois le 1er juillet, devra poursuivre.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à suivre le Webinaire « Quel bilan pour la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne? « , organisé par nos collègues de la Maison de l’Europe en Mayenne, en présence de Sandrine Gaudin, secrétaire générale des affaires européennes.

Webinaire : Quel bilan pour la Présidence française du Conseil de l'Union européenne ?

Le Webinaire aura lieu lundi 04 Juillet 2022, à 17h (et non pas 18h15 comme cela avait été précédemment annoncé). Veuillez vous inscrire sur https://forms.gle/6Do5fc4o4xAa5isb9.

Maison de l'Europe/EUROPE DIRECT Drôme Ardèche :
06 99 61 26 07 / 07 82 86 67 26 ;
europedirect@maisoneurope2607.eu

          

Maison des Européens Lyon/EUROPE DIRECT Lyon Métropole :
04 72 07 88 88 / 06 48 55 79 90
contact@mde-lyon.eu / europedirect@mde-lyon.eu

         


Les labels   et  sont portés par