SOTEU – De nouvelles perspectives pour 2023

Accompagnée d’Olena Zelenska, la première dame ukrainienne, Ursula Von der Leyen est arrivée, ce mercredi 14 septembre 2022, dans l’enceinte du Parlement européen. Habillée aux couleurs de l’Ukraine, en hommage à cette nation « de héros », la présidente de la Commission européenne entame pour la troisième fois depuis le début de son mandat le traditionnel discours sur l’Etat de l’Union.

Le discours sur l’Etat de l’Union permet à la Commission, par l’intermédiaire de sa présidente, de rendre des comptes sur son bilan de l’année passée et d’exposer devant les députés européens ses projets pour l’année à venir. C’est la première fois que ce discours se fait dans un contexte de guerre sur le territoire européen, guerre qui reviendra régulièrement dans le discours de la présidente de la Commission européenne. Ursula Von der Leyen a ainsi salué le courage des Ukrainiens qui luttent depuis le 24 février dernier contre les attaques incessantes de la Russie. « Le courage a un nom, et ce nom est l’Ukraine » a-t-elle affirmé dès le début de son discours. Après être revenue sur les sanctions contre la Russie et leurs conséquences, quelques mots attentionnés ont également été exprimés à l’égard des enfants ukrainiens, vivant cette guerre qui s’est imposée à eux. Parce que le « futur de l’Ukraine commence à l’école », 100 millions d’euros de l’Union européenne seront débloqués pour restaurer les écoles ukrainiennes détruites par la guerre. Pour la présidente de la Commission européenne « une leçon de cette guerre est que nous aurions dû écouter ceux qui connaissent Poutine ». Mais les mots sans actes ne valent pas grand-chose. La présidente de la Commission européenne a donc annoncé la suspension des droits d’importation sur les exportations ukrainiennes vers l’UE, ainsi que l’entrée de l’Ukraine dans la zone européenne d’itinérance gratuite (free roaming area).

Réforme du marché énergétique européen

Si le sujet ukrainien était prédominant dans le discours sur l’Etat de l’Union, la crise énergétique qui en découle à également pris une place importante. Ursula Von der Leyen a ainsi déclaré que l’Union européenne devra « découpler l’influence dominante du gaz sur le prix de l’électricité. C’est pourquoi nous allons procéder à une réforme profonde et complète du marché de l’électricité ». Le diagnostic de la crise énergétique posé par Mme Von der Leyen a une cause profonde : la forte dépendance de l’UE à l’égard des combustibles fossiles et notamment en provenance de Russie. Cependant, les efforts de l’Union européenne semblent payer, alors que 40% des importations de gaz venaient de la Russie en 2021, ce volume est descendu à 9% seulement en 2022. Si cela peut être considéré comme une belle avancée, ce n’est pas suffisant alors que « la Russie continue de manipuler le marché de l’énergie » affirme Ursula Von der Leyen. Le prix de l’énergie a considérablement augmenté depuis 2020 et l’Union européenne doit « s’adapter à la réalité ». Cela passe notamment par une modification de la consommation d’électricité sur le territoire européen, mais également repenser la relation que l’UE entretient avec ses partenaires. La Commission européenne annonce ainsi une série de mesures pour que l’UE se détache de ses fournisseurs hostiles comme la Russie, et se rapprocher de fournisseurs plus amicaux comme la Norvège. Un groupe de travail sera également mis en place au niveau européen pour réfléchir à la baisse du prix du gaz pour les consommateurs.

Dans ce contexte de volonté d’indépendance vis-à-vis de la Russie, additionné au réchauffement climatique, l’Union européenne se rend compte qu’une transformation du marché énergétique est nécessaire. Selon elle, l’Europe ne peut plus dépendre du pétrole et doit réformer le marché de l’électricité, qui ne semble plus adapté aux moyens des consommateurs. Pour cela, la Commission européenne propose un nouveau plan, RePowerEU et la mise en place d’une banque européenne d’hydrogène. Ce plan rentre ainsi dans le Pacte Vert européen qui a notamment pour objectif de décarboner l’économie européenne. Dans un enchaînement logique, le thème de l’environnement et du réchauffement climatique est ensuite venu sur la table. « On doit faire de la nature notre alliée » a stipulé Ursula Von der Leyen. Après les catastrophes climatiques de cet été, il est nécessaire de mieux se protéger pour les années à venir d’après la présidente de la Commission européenne. C’est pourquoi l’Union européenne va doubler sa capacité de lutte contre les incendies. Un plan d’urgence sera d’ailleurs discuté prochainement par les ministres de l’énergie européens.

2023 année européen des talents et de la formation continue

La capacité de l’Union européenne à se mobiliser et à agir a été démontrée à plusieurs reprises, que ce soit pour maîtriser les feux de forêt cet été ou dans le contexte de pandémie. Le plan NextGenerationEU mis en place pour surmonter la pandémie a permis de « booster la confiance en notre économie » et notamment de financer des solutions environnementales, d’après la présidente de la Commission européenne. « Ce plan a été conçu il y a deux ans, mais est toujours pertinent aujourd’hui » affirme Ursula Von der Leyen. C’est d’ailleurs aux jeunes que la présidente de la Commission européenne s’adresse particulièrement dans la suite de son discours. Les jeunes ont besoin de support, tout comme les PME. Le manque d’emploi dans les petites et moyennes entreprises n’a jamais été aussi bas et le nombre de postes vacants bat des records. « Nous avons besoin de personnes à tous les niveaux et d’investir davantage dans la formation et les études supérieures » annonce Mme Von der Leyen. C’est pourquoi elle veut faire de 2023 l’année européenne des talents et de la formation continue. Voilà de nouvelles perspectives pour la Maison des Européens Lyon et toutes les Maisons de l’Europe du territoire européen, qui s’efforceront d’inscrire au mieux leurs actions dans cette thématique.


Auteur : Kornilia Androulaki
Source image : Parlement européen

Maison de l'Europe/EUROPE DIRECT Drôme Ardèche :
06 99 61 26 07 / 07 82 86 67 26 ;
europedirect@maisoneurope2607.eu

Horaire d'ouverture : 
Lundi au vendredi de 9h à 17h

          

Maison des Européens Lyon/EUROPE DIRECT Lyon Métropole :
06 48 55 79 90 /  07 50 72 74 95
contact@mde-lyon.eu / europedirect@mde-lyon.eu

Horaire d'ouverture : 
Lundi au vendredi de 9h à 18h

         


Les labels   et  sont portés par