Étiquette : Présidence UE

Sécurité, Environnement, Démocratie : La Présidence tchèque du Conseil de l’UE s’achève 

Le 1er janvier 2023, la présidence du Conseil européen de la République Tchèque (Tchéquie) s’est achevée. Elle avait pris la relève de la France six mois auparavant. Membre de l’Union européenne depuis 2004, c’est la deuxième fois que le pays d’Europe de l’est préside. Revenons sur ces six mois à la tête de l’Union Européenne. 

Tout d’abord, quel est le rôle de la présidence du Conseil de l’UE? Chaque pays membre de l’UE a l’opportunité de présider le Conseil des ministres de l’UE pour une période de six mois par rotation. La présidence assure des réunions, des compromis et la bonne entente des Etats membres. Elle planifie les sessions du Conseil et le représente au sein des autres organismes européens. Depuis le Traité de Lisbonne en 2009, chaque présidence travaille en trio afin d’établir des objectifs sur le long terme et donc un programme commun pour dix-huit mois. Chaque membre du trio peut ensuite établir un projet plus précis pour sa période de présidence. La Tchéquie a donc décidé de son programme avec la France et la Suède, qui la succède à la tête du Conseil de l’UE. 

Comme pour la France, les plans de la République Tchèque à ce poste ont été déjoués par la guerre en Ukraine. La gestion de cette crise est devenue une priorité. La présidence tchèque a ainsi mis en place de nouvelles sanctions contre la Russie, dont l’arrêt des accords pour un meilleur accès aux visas entre l’UE et la Russie et la limitation des touristes russes sur le territoire européen. Résultat: les passeports russes des territoires ukrainiens et géorgiens illégalement occupés ne sont plus reconnus par l’UE. Un soutien financier aux soldats ukrainiens a également été mis en place et les mesures de protection temporaires des personnes fuyant la guerre sont prolongées jusqu’en mars 2024. Enfin, la présidence tchèque a signé des accords avec le Parlement européen afin de baisser la dépendance de l’UE à l’énergie russe.

Outre la guerre en Ukraine, la protection de l’environnement était une autre priorité de la présidence de la République Tchèque de l’UE. Cela passe notamment par le travail effectué sur le paquet de lois ‘Fit for 55’, des quotas pour la pêche, le plastique et les émissions ont été imposés, ou le seront prochainement, afin de limiter l’impact des industries sur notre environnement. La présidence tchèque a aussi représenté l’UE à la COP27 lors de négociations. 

Enfin, des mesures pour l’élargissement et la gestion des frontières européennes ont été mise en place : l’Espace Schengen s’est agrandi à la Croatie, des mesures de déplacements sans visas pour les habitants du Kosovo ont été implémentées, une plateforme de sécurité et de gestion frontalière de la Moldavie a été mise en place, des négociations pour réformer la politique d’asile de l’UE ont été rouvertes, et des négociations pour l’adhésion à l’UE de l’Albanie et de la Macédoine du Nord ont débuté. 

Après la République Tchèque, la présidence du Conseil européen a été reprise par la Suède ce 1er janvier. Cette dernière devra prendre la relève de la gestion de la crise ukrainienne et environnementale.  


Joanna Page

Maison de l'Europe/EUROPE DIRECT Drôme Ardèche :
06 99 61 26 07 / 07 82 86 67 26 ;
europedirect@maisoneurope2607.eu

Horaire d'ouverture : 
Lundi au vendredi de 9h à 17h

          

Maison des Européens Lyon/EUROPE DIRECT Lyon Métropole :
06 48 55 79 90 /  07 50 72 74 95
contact@mde-lyon.eu / europedirect@mde-lyon.eu

Horaire d'ouverture : 
Lundi au jeudi de 9h à 17h sur rendez-vous

         


Les labels   et  sont portés par